module horizontal decoration

Le verre

Vitrail et architecture

Conservation

Glossaire

Le tracé d'un vitrail

C'est le dessin du motif, réalisé à l’échelle 1/1 sur du papier bulle.
Il est toujours réalisé à la mesure coupe de verre.
Le tracé, qui est ensuite calibré, indique alors par ses limites, les limites du verre qui seront entourées par un plomb (le plomb d'entourage) lors du sertissage.

Plus d'infos : Les mesures d'un vitrail
Plus d'infos : Le tracé d'un rectangle

Le réseau des plombs est tracé avec précision en utilisant la maquette comme modèle.

Dans le cas d’un vitrail figuratif : on procède à un agrandissement de la maquette.
Si l’on possède un carton, on peut décalquer le dessin des plombs sur le papier.
Dans le cas d’une vitrerie : on utilise un compas à balustre pour reporter les écartements identiques.

La numérotation des pièces :
Les pièces sont différenciées par des numéros afin d'être facilement localisées.
Ces indications peuvent être :

  • le numéro de la baie
  • le numéro du panneau dans la baie
  • le numéro de la pièce dans le panneau
  • la référence du verre qui leur est attribuée

Note : une feuille de verre peut avoir des variations de valeur qui seront visibles sur les pièces.
On peut donc indiquer le sens du dégradé (+/-) ou l'intensité choisie (forte, moyenne, faible).

LE CALQUE
Avant d’être calibré, le tracé est reporté sur un calque.
Cette "sauvegarde" est importante pour la réalisation de futures copies ou d’éventuelles réparations de pièces cassées.
Il sert aussi à positionner les pièces qui sont coupées et éviter les confusions et les pertes.
Un deuxième calque peut être réalisé pour le sertissage qui servira de guide en étant glissé sous le panneau.