module horizontal decoration

Le verre

Vitrail et architecture

Conservation

Glossaire

Le plomb des vitraux

C'est un métal dense, mou et déformable fondant à 327°C.
Dans la fabrication des vitraux, on l'utilise sous forme de baguettes profilées en forme de H. Cette mise en forme se fait par moulage et par étirage et fut longtemps un travail réalisé dans les ateliers jusqu'à être interdit pour des raisons d'hygiène.

Le verre se glisse dans les « chambres » entre les deux ailes (b) et vient butter contre le « coeur » (ou « âme »).


Le coeur du plomb a une épaisseur par défaut égale à 1,75 mm (c). Cette épaisseur ne fut pas constante suivant les époques ; au XIXème siècle celle-ci était plus fine qu'aujourd'hui.

Pour la remise en plomb de vitraux anciens, on peut néanmoins utiliser des plombs à coeur plus mince (ex : 0,9 mm) pour conserver la bonne mesure des panneaux.

Sa dureté peut varier et influencer la rigidité du vitrail. On distingue différentes appellations suivant le niveau : dur, demi-dur, demi-mou, mou ; ceci dépend du fabriquant.
Il existe aussi du plomb armé, souvent utilisé pour des « verrières en plafond » ou pour des panneaux de grande taille ; il comprend une fine bande de métal dans son âme.

Le plomb en U est utilisé comme plomb d'entourage dans certains cas. Grâce à lui, les ailes extérieures disparaissent pour laisser un bord lisse.

Les dimensions du plomb indiquent la largeur des ailes (a) et la hauteur de l'âme (b) (espace correspondant à l'épaisseur du verre). Ces deux dimensions sont toujours indiquées en mentionnant celle des ailes en premier ; exemple : un plomb de 6/5 a des ailes de 6 mm de large et une âme de 5 mm de hauteur. Généralement les largeurs vont du 3 mm (« plomb de casse ») au 10 mm. Les hauteurs courantes sont 4 ; 4,5 ; 5 mm.
Certains ateliers possèdent un laminoir qui leur permet de fabriquer des plombs à la dimension désirée à partir d'ébauches (également en forme de H, souvent présentées en rouleau). Ceci s'avère très utile pour les dimensions peu utilisées.

 Détail d'un plomb de 6mm

 La largeur des ailes est choisie en fonction de celle du trait sur la maquette. Si l'on souhaite une résille très présente ou si les pièces sont grandes, on prendra un plomb plus large. À l'inverse pour de petites pièces ou pour une résille discrète, on choisira un plomb plus fin.

 

Dossier INRS : Le plomb au travail (Effets sur la santé, Contexte réglementaire, etc...)