vitrail
vitrail
vitrail
Accueil  -  Contact  -  Liens  -  Glossaire du vitrail - Suivez Infovitrail sur Twitter  -   Suivez Infovitrail sur Facebook  -  
Fabrication du vitrail/
introduction au vitrail
la conception d'un vitrail
le calcul des surfaces
les mesures d'un vitrail
le tracé d'un vitrail
le calibrage d'un vitrail
la coupe d'un vitrail
le sertissage d'un vitrail
le plomb des vitraux
le soudage d'un vitrail
le masticage d'un vitrail
les vitreries
Décoration sur verre/
techniques de décoration
la peinture sur verre
les grisailles
les émaux
le jaune d'argent
sanguine, Jean Cousin
techniques de peinture
la cuisson des peintures
la gravure à l'acide
le sablage du verre
le verre givré
le thermoformage
le bombage du verre
le fusing
le bouchardage du verre
l'argenture sur verre
les fours
la sérigraphie
Verre /
l'Histoire du verre
l'état physique du verre
les propriétés du verre
la composition du verre
les colorants du verre
la fonte du verre
la fabrication du verre
les fours à pots
les fours à bassin
la recuisson du verre
températures de travail
les types de verre
la trempe du verre
les fibres de verre
Conservation vitraux/
altération des vitraux
altération vitraux médiévaux
vitraux de Reims en 1918
Architecture & vitrail/
les fonctions d'un vitrail
clôture de l’édifice
appellations d'un vitrail
repérage baies vitrail
numérotation vitrail
description de la baie
division de la baie
les armatures d'un vitrail
la pose d'un vitrail
la dépose d'un vitrail
Glossaire du vitrail/
A B C D E F G H I J K L
M N O P Q R S T U V
Infos du vitrail/
Annonces du vitrail
Ateliers de vitrail
Fournisseurs du vitrail
Evènements du vitrail
Publications du vitrail
Actualités du vitrail
0rganismes du vitrail
Associations du vitrail
Lieux d'exposition vitrail
Formations publiques
Formations hors France
Vitraux du monde
Galeries vitrail/
archives
 Les vitreries
Définition d’une vitrerie
Vitrail dont le dessin des plombs est géométrique, souvent clair et sans peinture.
Note : ces motifs permettent dans la plupart des exemples une répétition géométrique du dessin.


L’organisation d’un motif de vitrerie

Les lignes de construction : « la trame »
Chaque motif géométrique est construit sur un réseau de lignes rectilignes dont les espacements et les croisements forment un ensemble de points. On appelle « trame » ce réseau de construction qui va guider la régularité et la répétition du motif.
Certaines parties du dessin final peuvent se confondre dans la trame.
Exemple : un motif de bornes se confond dans une trame de carrés ou de rectangles.

On distingue trois familles de trames de vitrerie :
Chacune se distingue par le dessin de leurs lignes de construction.
La trame en carrés :
Elle divise la surface de la fenêtre en divisions égales dans la hauteur et dans la largeur.

La trame en triangles équilatéraux :
Constituée de triangles équilatéraux de mêmes mesures.
Les divisions égales dans la largeur sont égales à la base du triangle.
Les divisions égales dans la hauteur sont égales à la hauteur du triangle.

Adaptation d’un motif de vitrerie dans
une fenêtre perpendiculaire aux mesures imposées
La longueur et la largeur de la surface où le motif doit être inscrit sont toujours divisées par des intervalles identiques.
Ces intervalles (les divisions) sont toujours égaux entre eux sur chaque côté, longueur et largeur.
Si la division obtenue est la même dans la longueur et dans la largeur, les lignes de construction (« la trame ») formeront des carrés.
Si la division obtenue est différente dans la longueur et dans la largeur, les lignes de construction formeront des rectangles ou des losanges.

Conception d’une maquette de vitrerie.

Contrainte esthétique :
Une série de motifs commence et se termine par une division entière.

On peut définir trois étapes pour obtenir le motif à l’échelle adéquate.

Exemple des losanges :
1. Dessiner à l’échelle 1 : 1 un losange de référence, puis mesurer sa hauteur et sa largeur.
Exemple : 10 x 7 cm.

2. Déduire le nombre de fois qu’il peut être inséré dans la fenêtre.
Exemple pour une fenêtre de 55 x 40 cm :
Hauteur : 55 cm / 10 cm = 5,5 fois (on arrondit à 6)
Largeur : 40 cm / 7 cm = 5,71 fois (on arrondit à 6)

3. On vérifie les dimensions obtenues :
Hauteur : 55 cm / 6 fois = 9,16 cm
Largeur : 40 cm / 6 fois = 6,66 cm

Les divisions sont marquées sur le cadre dans lequel le motif doit être inscrit.
Pour marquer les points des divisions sur le cadre du dessin, on utilise un compas à balustre muni de deux pointes métalliques. L’écartement est d’abord réglé sur les graduations d’un réglet puis vérifié sur l’axe de la fenêtre* avant d’être reporté finalement sur le cadre définitif.
Le cadre doit comporter une série de points uniques extrêmement précis.
Les points obtenus peuvent être reliés entre eux pour former la trame de la vitrerie.

* On peut aussi tracer une droite de même mesure en dehors du dessin pour rechercher dessus la bonne division.


Accueil   |   Contact   |   Liens   |   Remerciements   |   Hébergement   |   Informations légales   |   Info stained glass   |   Forum    17/04/2014 08:23:16 PCA