vitrail
vitrail
vitrail
Accueil  -  Contact  -  Liens  -  Glossaire du vitrail - Suivez Infovitrail sur Twitter  -   Suivez Infovitrail sur Facebook  -  
Fabrication du vitrail/
introduction au vitrail
la conception d'un vitrail
le calcul des surfaces
les mesures d'un vitrail
le tracé d'un vitrail
le calibrage d'un vitrail
la coupe d'un vitrail
le sertissage d'un vitrail
le plomb des vitraux
le soudage d'un vitrail
le masticage d'un vitrail
les vitreries
Décoration sur verre/
techniques de décoration
la peinture sur verre
les grisailles
les émaux
le jaune d'argent
sanguine, Jean Cousin
techniques de peinture
la cuisson des peintures
la gravure à l'acide
le sablage du verre
le verre givré
le thermoformage
le bombage du verre
le fusing
le bouchardage du verre
l'argenture sur verre
les fours
la sérigraphie
Verre /
l'Histoire du verre
l'état physique du verre
les propriétés du verre
la composition du verre
les colorants du verre
la fonte du verre
la fabrication du verre
les fours à pots
les fours à bassin
la recuisson du verre
températures de travail
les types de verre
la trempe du verre
les fibres de verre
Conservation vitraux/
altération des vitraux
altération vitraux médiévaux
vitraux de Reims en 1918
Architecture & vitrail/
les fonctions d'un vitrail
clôture de l’édifice
appellations d'un vitrail
repérage baies vitrail
numérotation vitrail
description de la baie
division de la baie
les armatures d'un vitrail
la pose d'un vitrail
la dépose d'un vitrail
Glossaire du vitrail/
A B C D E F G H I J K L
M N O P Q R S T U V
Infos du vitrail/
Annonces du vitrail
Ateliers de vitrail
Fournisseurs du vitrail
Evènements du vitrail
Publications du vitrail
Actualités du vitrail
0rganismes du vitrail
Associations du vitrail
Lieux d'exposition vitrail
Formations publiques
Formations hors France
Vitraux du monde
Galeries vitrail/
archives
 Le sertissage d'un vitrail
Aussi appelé "mise en plomb" ou "montage", il commence lorsque les pièces du panneau sont coupées et qu’elles ne nécessitent plus aucun traitement de décoration (peinture, cuisson, sablage,…).
Le sertissage regroupe l’ensemble des gestes pour assembler les verres et les plombs.
Il doit respecter le chemin de plomb qui a été prévu lors du calibrage.

Les équipements et outillages :

La table de montage est le support qui va recevoir l'assemblage. Elle est en bois (de peuplier de préférence) et reçoit deux règles clouées perpendiculairement sur ses bords. Ces règles sont biseautées pour recevoir le plomb d'entourage. Le montage vient s'appuyer dans le coin formé à gauche ou à droite du monteur suivant s'il est gaucher ou droitier.

les outils pour le sertissage des vitraux

les couteaux (1 et 2), l'ouvre-plomb (3), les clous (4),
petites règles à bords biseautés (5).


Le monteur utilise des couteaux de montage de différentes largeurs qui servent à couper le plomb et à le manipuler.
On peut aussi utiliser un couteau à plomb en forme de serpe. Celui-ci dispose d'une lame courbe finissant en pointe et d’un manche souvent muni d'une butée en étain pour remplacer le marteau.
Le marteau sert à taper les extrémités des plombs, à planter les clous de montage, à tasser les verres dans les plombs (avec son manche) et à tasser le panneau quand le sertissage est terminé.
L'ouvre-plomb sert à écarter les ailes des plombs pour qu’ils accueillent les pièces.
Les clous de montage servent à maintenir les pièces provisoirement lors du montage. Leur forme est conique pour ne pas écailler le verre et pour qu'ils s'enlèvent aisément.

la mise en plomb d'un panneau de vitrail

Le sertissage d'un panneau.


Principes de mise en plomb :

Les plombs et les verres vont s'emboîter alternativement après avoir mis les plombs d'entourage jusqu'à ce que la totalité des pièces soit sertie. Le panneau sera ensuite « fermé » avec des règles de montage, mis aux mesures et d'équerre.
  • Tous les plombs doivent être ouverts avant d'être insérer dans le panneau ; leur aspect doit être propre et ne doit présenter aucun défaut.
  • Les plombs installés doivent être ouverts avec l'ouvre-plomb pour accueillir une pièce de verre.
  • Chaque plomb doit être légèrement aplati à son extrémité afin de pouvoir pénétrer jusqu'au coeur d'un autre déjà installé.
  • Un plomb situé entre deux verres doit être immédiatement coupé et aplati pour qu'un suivant puisse couvrir le montage effectué.
  • Un plomb n'est jamais coupé au milieu d'une pièce, un suivant vient toujours l'arrêter.
  • Avant d’être soudées, les ailes des plombs sont rabattues à l’aide d’une spatule à rabattre pour consolider le panneau. Cet outil est en bois ou en plastique et peut avoir deux formes : soit pour rabattre les deux ailes en même temps, soit pour rabattre une seule aile à la fois.
le rabattage des plombs d'un vitrail

Le rabattage des plombs.


Manipulation des plombs :

Pour couper le plomb, la pointe du couteau doit être posée sur la table pour ensuite abaisser le côté tranchant à l'endroit désiré. Ceci évite que le plomb soit écrasé.
Une fois coupé, le plomb doit garder sa forme initiale ; son âme doit rester droite et verticale et les largeurs des ailes doivent être parfaitement superposées. Pendant le montage, le plomb doit être touché le moins possible avec les doigts pour ne pas être déformé.



Accueil   |   Contact   |   Liens   |   Remerciements   |   Hébergement   |   Informations légales   |   Info stained glass   |   Forum    24/04/2014 12:09:18 PCA