vitrail
vitrail
vitrail
Accueil  -  Contact  -  Liens  -  Glossaire du vitrail - Suivez Infovitrail sur Twitter  -   Suivez Infovitrail sur Facebook  -  
Fabrication du vitrail/
introduction au vitrail
la conception d'un vitrail
le calcul des surfaces
les mesures d'un vitrail
le tracé d'un vitrail
le calibrage d'un vitrail
la coupe d'un vitrail
le sertissage d'un vitrail
le plomb des vitraux
le soudage d'un vitrail
le masticage d'un vitrail
les vitreries
Décoration sur verre/
techniques de décoration
la peinture sur verre
les grisailles
les émaux
le jaune d'argent
sanguine, Jean Cousin
techniques de peinture
la cuisson des peintures
la gravure à l'acide
le sablage du verre
le verre givré
le thermoformage
le bombage du verre
le fusing
le bouchardage du verre
l'argenture sur verre
les fours
la sérigraphie
Verre /
l'Histoire du verre
l'état physique du verre
les propriétés du verre
la composition du verre
les colorants du verre
la fonte du verre
la fabrication du verre
les fours à pots
les fours à bassin
la recuisson du verre
températures de travail
les types de verre
la trempe du verre
les fibres de verre
Conservation vitraux/
altération des vitraux
altération vitraux médiévaux
vitraux de Reims en 1918
Architecture & vitrail/
les fonctions d'un vitrail
clôture de l’édifice
appellations d'un vitrail
repérage baies vitrail
numérotation vitrail
description de la baie
division de la baie
les armatures d'un vitrail
la pose d'un vitrail
la dépose d'un vitrail
Glossaire du vitrail/
A B C D E F G H I J K L
M N O P Q R S T U V
Infos du vitrail/
Annonces du vitrail
Ateliers de vitrail
Fournisseurs du vitrail
Evènements du vitrail
Publications du vitrail
Actualités du vitrail
0rganismes du vitrail
Associations du vitrail
Lieux d'exposition vitrail
Formations publiques
Formations hors France
Vitraux du monde
Galeries vitrail/
archives
 Le calibrage du tracé d'un vitrail
Après avoir réalisé le calque, le tracé est découpé méthodiquement.

Sur chaque trait du tracé, le calibrage sert à enlever l'épaisseur de l'âme du plomb.
Le calibrage permet de conserver les mesures du panneau en tenant compte de l'épaisseur de l'âme des plombs qui s'additionne lors du sertissage.
Il convient d’enlever cette épaisseur (1,75mm) sur le tracé. Celle-ci se répartie de chaque côté du trait.
On obtient des calibres en papier fort (papier bulle) qui servent de guide pour la coupe de chaque pièce.

La technique de calibrage diffère selon le motif du panneau.

Le calibrage à la lame
Il est utilisé pour les motifs rectilignes (losanges, bornes,...) dont la coupe des pièces se fait souvent à la pige. L’outil passe symétriquement de chaque côté du trait.

le calibrage d'un vitrail à la lame
Le calibrage à la lame.


Le calibrage aux ciseaux
Le calibrage aux ciseaux à calibrer est utilisé pour découper les formes courbes. Ils possèdent une lame centrale mesurant 1,75 mm qui retire l’épaisseur de l’âme du plomb.

le calibrage d'un vitrail aux ciseaux à calibrer
Le calibrage aux ciseaux.


Cas particulier :
On peut aussi utiliser les ciseaux pour des vitreries si l'on désire obtenir l'irrégularité que l'on retrouve parfois dans les vitraux anciens.
Dans ce cas, tout le panneau est calibré et toutes les pièces sont numérotées.

LE CHEMIN DE PLOMB
Pour faire un bon calibrage, il faut tenir compte de la priorité des pièces lors du montage.
Le passage des plombs doit donc être anticipé dès le calibrage.
On peut donc faire coïncider la numérotation des pièces (que l'on indique sur le tracé) avec leur ordre de montage.

Le « chemin de plomb » détermine l'organisation du réseau et l'ordre du montage des pièces. Il est étudié au préalable pour obtenir un réseau solide et logique. Au delà de sa fonction mécanique, le chemin de plomb dessine le motif du vitrail.

Pour assurer une solidité maximale, le chemin de plomb doit respecter certaines règles :
  • Si le motif est géométrique et symétrique, les plombs doivent s'organiser suivant une symétrie.
  • Si le motif est géométrique et répétitif, le chemin empreinté se répète à l'identique.
  • Ne pas faire d'angles droits ou aigus.
  • Éviter d'avoir plus de deux coudes sur un même morceau (sauf cas obligatoires).
  • Lorsque le premier coude part à droite, le deuxième part à gauche (et inversement).
  • Chaque plomb est ajouté sur une partie du montage existante de façon à couvrir des verres déjà installés.
Conseils pour élaborer un chemin de plomb :
  • Commencer à organiser les morceaux en partant du milieu de la maquette.
  • Numéroter les pièces dans l'ordre du montage seulement lorsque le réseau est choisi. Cette numérotation permet de vérifier la logique du montage.


Accueil   |   Contact   |   Liens   |   Remerciements   |   Hébergement   |   Informations légales   |   Info stained glass   |   Forum    23/04/2014 21:12:12 PCA