vitrail
vitrail
vitrail
Accueil  -  Contact  -  Liens  -  Glossaire du vitrail - Suivez Infovitrail sur Twitter  -   Suivez Infovitrail sur Facebook  -  
Décoration sur verre/
techniques de décoration
la peinture sur verre
les grisailles
les émaux
le jaune d'argent
sanguine, Jean Cousin
techniques de peinture
la cuisson des peintures
la gravure à l'acide
le sablage du verre
le verre givré
le thermoformage
le bombage du verre
le fusing
le bouchardage du verre
l'argenture sur verre
les fours
la sérigraphie
Fabrication du vitrail/
introduction au vitrail
la conception d'un vitrail
le calcul des surfaces
les mesures d'un vitrail
le tracé d'un vitrail
le calibrage d'un vitrail
la coupe d'un vitrail
le sertissage d'un vitrail
le plomb des vitraux
le soudage d'un vitrail
le masticage d'un vitrail
les vitreries
Verre /
l'Histoire du verre
l'état physique du verre
les propriétés du verre
la composition du verre
les colorants du verre
la fonte du verre
la fabrication du verre
les fours à pots
les fours à bassin
la recuisson du verre
températures de travail
les types de verre
la trempe du verre
les fibres de verre
Conservation vitraux/
altération des vitraux
altération vitraux médiévaux
vitraux de Reims en 1918
Architecture & vitrail/
les fonctions d'un vitrail
clôture de l’édifice
appellations d'un vitrail
repérage baies vitrail
numérotation vitrail
description de la baie
division de la baie
les armatures d'un vitrail
la pose d'un vitrail
la dépose d'un vitrail
Glossaire du vitrail/
A B C D E F G H I J K L
M N O P Q R S T U V
Infos du vitrail/
Annonces du vitrail
Ateliers de vitrail
Fournisseurs du vitrail
Evènements du vitrail
Publications du vitrail
Actualités du vitrail
0rganismes du vitrail
Associations du vitrail
Lieux d'exposition vitrail
Formations publiques
Formations hors France
Vitraux du monde
Galeries vitrail/
archives
 Les techniques de peinture sur verre
Le peintre verrier travaille sur une surface lumineuse pour évaluer en permanence la transparence de son travail. Il peint en position horizontale sur une table lumineuse ou en position verticale (légèrement inclinée) sur un chevalet « vitré ». Sur une table, la main qui peint repose sur un « petit banc » pour être stable et éviter les tremblements.
la peinture sur verre
On peut obtenir les résultats suivants :

Le dessin de traits fins ou épais, clairs ou opaques. Exemple : les traits d’un personnage, le contournement de la forme d’une pièce pour préciser son dessin.

L’application d’un aplat transparent sur une surface pour donner soit l’expression d’une texture (ex : putoisé), soit l’expression de profondeur (modelé, ombre). Sans modification de la couleur du verre support.

La modification de la couleur du verre par la superposition d'une nouvelle teinte (ex : émail) ou par cémentation.

Les techniques d’application :

- Les traits : ils sont réalisés grâce à des pinceaux à trait de différentes tailles, composés de poils de martre (nerveux) ou petit gris (souple). Les traits opaques sont obtenus par une grisaille au vinaigre.

- Les aplats : l’application s’effectue d’abord avec un pinceau dit « mouilleur » composé de poils de « petit gris » puis se poursuit par l’intervention d’un blaireau. Celui-ci sert à répartir la peinture pour obtenir soit un aplat uniforme ou dégradé. La matière est délicatement dirigée par les passages successifs de son extrémité ; ce travail s’appelle le blaireautage et l'effet obtenu est un blaireauté. La qualité et l’effet obtenu dépendent de la valeur claire ou obscure de la peinture et de la finesse de son grain.

- Les enlevages : le principe consiste à supprimer partiellement de la matière sur une peinture non cuite pour permettre le passage de la lumière. La partie supprimée peut être enlevée d’une façon franche à l’aide d’outils durs (plume d'oie, petit bois) ou alors de façon douce à l’aide de brosses plus ou moins souples.

Exemples de matière :

- Les lavis et les modelés : ils sont utilisés pour donner du relief à l’aide d’une grisaille diluée à l’eau.

- Le blaireauté : il est utilisé pour créer un aplat.

- Le putoisé : un aplat de grisaille encore humide peut être tamponné avec l’extrémité d’un « putois » (brosse dure et ronde). Le putoisage donne un effet de petits grains. Sur une grande surface, on peut utiliser le blaireau pour faire un putoisé.

- Les rehauts ils accentuent l’effet d’un modelé en dessinant une série de hachures parallèles. Les pinceaux à rehauts sont plus longs et plus larges que les pinceaux à trait (petits gris purs, pinceaux aquarelle). Un rehaut peut aussi ressembler à une demi-teinte appliquée avec rapidité.


Accueil   |   Contact   |   Liens   |   Remerciements   |   Hébergement   |   Informations légales   |   Info stained glass   |   Forum    23/04/2014 16:03:12 PCA